Sommaire des  Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos   Page précédente des  Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des CasinosPage suivante des  Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos

  Test "URANIUM" de A. Havelange

Paramètres du test

La méthode Uranium ne tient compte que de deux types de figures: les coups isolés et les séries de 2 boules ou plus. Pour le jeu à Noir: quand un coup isolé succède à un coup isolé, ou quand une série succède à une série, nous marquons la nouvelle figure de la lettre "S" comme Semblable; quand un coup isolé succède à une série, ou quand une série succède à un coup isolé, nous marquons la nouvelle figure de la lettre "D" comme Différente.

Après une figure S, nous jouons une seule fois pour la formation d'une nouvelle figure S, et après une figure D, nous jouons une seule fois pour la formation d'une nouvelle figure D. Quand l'attaque est gagnante, par exemple avec une figure S, on attend l'apparition d'une figure D pour jouer cette nouvelle attaque; en cas de 2 attaques perdantes consécutives, nous attendons une attaque gagnante fictive pour reprendre le jeu. Le jeu à Rouge suit exactement les mêmes règles. Voici un exemple concret, sur Noir uniquement, destiné à illustrer ces règles:

N
R
Fig.
Jeu
Commentaires

x



x





x


Coup isolé à Noir
x





x
S

Nouveau coup isolé à Noir = figure semblable (S) à la précédente à Noir

x



x



Retour de Noir = jeu sur Rouge pour une nouvelle fig. S (coup isolé)

x
S
+
Gagné

x



x



Retour de Noir = pas de jeu: on attend l'apparition d'une figure D

x
S


x




x

D

Série à Noir = figure différente (D) de la précédente à Noir

x



x



Retour de Noir = jeu sur Rouge pour une figure D (coup isolé)
x

S
-
Perdu, et apparition d'une figure S

x



x



Retour de Noir = jeu sur Noir pour une nouvelle figure S (série)

x
D
-
Perdu et arrêt du jeu réel (2 attaques perdantes consécutives)

x



x





x
S


x





x
S

Répétition de figure S = gain fictif = reprise du jeu réel
x




x

D

Apparition d'une figure D

x



x



Retour de Noir = jeu à rouge pour une nouvelle figure D (série)

x
D

+ Gagné
x





x
S

Apparition d'une figure S

x



x



Retour de Noir = jeu à Rouge pour une nouvelle figure S (coup isolé)

x
S
+
Gagné
   

Nous avons effectué un premier test sur les 5.000 premières boules de Lindau 76. Puis un second test sur les 5.000 boules suivantes de la même permanence, soit 10.000 boules au total. Nous indiquons les bilans du jeu sur les figures à Noir, à Rouge, et à Noir + Rouge, les deux jeux pouvant être menés de front au jeu réel.

Bilan 1: masse égale

Voici les résultats obtenus, en jouant strictement à masse égale, soit 1 pièce misée par attaque. En cas de sortie du Zéro, la mise est partagée avec la banque et complétée pour rejouer le coup.

Lindau 1976
Jeu fig.
à Noir
Jeu fig.
à Rouge

Jeu Noir + Rouge
5.000 premières boules:

+ 8 ½

- 27 ½

- 19
5.000 boules suivantes:

- 6

- 28 ½

- 34 ½
TOTAL 10.000 boules

+ 2 ½

- 56

- 53 ½
   

Les pertes subies avec le jeu sur les figures à Rouge tendent à démontrer la fragilité de l'attaque, de même que le résultat quasiment neutre avec le jeu sur les figures à Noir. Précisons que la moitié de la perte globale est due au fait que nous avons subi 51 sorties du Zéro, soit une perte de 25½ pièces.

Bilan 2: superpositions

Voici les résultats obtenus, en appliquant aux coups joués la montante à paliers P37, décrite dans notre Info 7. Les partie inachevées en fin de premier test ont été poursuivies sur le second test. Le bilan ne tient pas compte du découvert en cours en fin du second test.

Lindau 1976
Jeu fig.
à Noir
Jeu fig.
à Rouge

Jeu Noir + Rouge

5.000 premières boules:
+ 50 ½
+ 16 ½
+ 67
5.000 boules suivantes:
+ 31
+ 19 ½
+ 50 ½
TOTAL 10.000 boules
+ 81 ½
+ 36
+ 117 ½
   

Le faible résultat obtenu avec le jeu sur les figures à Rouge provient de la rencontre d'un écart de 31, puis d'un autre écart de 34. Bien qu'il soit positif, ce rendement est très faible: un peu plus de 1 pièce de bénéfice par 100 boules en moyenne, en jouant simultanément le jeu à Noir et le jeu à Rouge. De plus, nous trouvons des parties particulièrement longues, s'étalant sur plusieurs séances, ce qui ne rend pas le jeu très motivant.

Bilan 3: montante américaine

Une montante lente n'étant pas suffisamment satisfaisante, il nous reste à voir ce que donne la gestion financière préconisée par l'auteur: la montante américaine avec inscription de 4 pertes préalables de 1 pièce, suspension du jeu réel après 4 coups perdants consécutifs, et reprise du jeu réel immédiate si le premier coup fictif est gagnant, ou bien dès que les pertes subies fictivement sont récupérées par les gains fictifs.

Nous avons déjà fait remarquer que l'inscription de 4 pertes fictives en début de partie fausse le problème à la base, car cela ne permet pas bien souvent de respecter le ratio: 1 coup gagnant annule 2 coups perdants. De ce fait, la durée d'une mauvaise partie risque de s'en trouver prolongée, avec pour conséquence un découvert possible plus important. Nous avons cependant respecté la démarche de l'auteur.

Le problème de la sortie du Zéro est particulièrement important avec une montante de ce type, car la perte est importante si la sortie du Zéro survient sur une mise élevée. D'un autre côté, considérer la sortie du Zéro comme un coup perdant risque de rallonger encore la durée d'une mauvaise partie.

Nous avons adopté pour ce test la règle suivante: en cas de sortie du Zéro, la mise est partagée avec la banque, et complétée pour rejouer le coup. Les pertes globales au Zéro sont déduite des bénéfices en fin de test. Voici les résultats obtenus:

Lindau 1976
Jeu fig.
à Noir
Jeu fig.
à Rouge

Jeu Noir + Rouge

5.000 premières boules:
+ 190
+ 103
+ 293
5.000 boules suivantes:
- 254 ½
+ 44 ½
- 210
TOTAL 10.000 boules
- 64 ½
+ 147 ½
+ 83
   

Au cours des 5.000 premières boules, les pertes globales au Zéro s'élèvent à 95 pièces. Une mauvaise partie entraîne une perte de 43 pièces au Zéro, et un découvert de 469 pièces.

Au cours des 5.000 boules suivantes, les pertes globales au Zéro s'élèvent à... 562 pièces! Une partie entraîne une perte de 21½ pièce au Zéro, et un découvert de 468 pièces. Une autre partie entraîne une perte de 424 pièces au Zéro, un découvert de 4.060 pièces et une mise de 1.421 pièces!

Si les mauvaises parties se limitent aux trois que nous venons d'indiquer, elle suffisent amplement à confirmer le danger de la montante américaine ainsi pratiquée. Même avec un capital suffisant pour clôturer ces mauvaises parties, les pertes au Zéro restent importantes, et le bilan final au terme de 10.000 boules n'est pas meilleur qu'avec la montante à palier P37, qui ne demande quant à elle que 179 pièces de capital.

Pour ceux de nos lecteurs qui affectionnent le principe d'infaillibilité de la montante américaine, nous conseillons vivement la lecture de "Jouer et Gagner" de Billedivoire, où ils trouveront des solutions pour son exploitation dans un jeu bien plus actif qu'avec l'attaque de la méthode Uranium.

Permanence et statistique

A titre indicatif, voici le nombre de coups isolés et de séries, observés sur les 10.000 premières boules de Lindau 76:

2.542 coups isolés
2.396 séries

Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos
Page précédente des  Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos  
 Page suivante des  Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos

Techniques et Secrets   Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos Rapports confidentiels   Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos Crésus   Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos Thaïlandaise   Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos Autres méthodes